Technique de Bertrand Launay pour la création de sculptures

 

  1. Il faut trouver la matière principale. On peut utiliser toutes sortes de pâtes et même de l'argile, si on est doué et qu'on a de quoi la faire cuire. Mais la solution que j'ai trouvée, ce sont les pâtes qui durcissent à l'air libre. Les moins chères sont les pâtes de type "plastiroc" (c'est une sorte d'argile mais qui durcit à l'air et qui n'a pas besoin de cuisson.) J'ai fait un petit diorama à partir d'un gag de Calvin et Hobbes avec cette pâte. Mais le principal défaut (pour moi !) c'est qu'elle ne garde pas bien les formes qu'on veut lui donner. Il faut obligatoirement faire une ossature de métal ou autre chose, pour ne pas qu'elle s'avachisse. Et pour les petits détails, c'est pas la joie. De plus c'est long à sécher et ça a tendance à partir en miettes quand on ponce. Le top (encore une fois, pour moi , je ne veux pas faire de pub) c'est une résine bi-composant, le MILIPUT. J'ai eu beaucoup de mal à en trouver et j'ai fini par mettre la main dessus dans un magasin de maquette. Le MILIPUT se présente en 2 bâtonnets qu'il faut couper à part égales et malaxer pour pouvoir ensuite modeler. En fait ça sert à réparer presque tout mais contrairement aux autres produit "répare tout" elle sèche moins vite. Il faut la travailler avec de l'eau pour retarder le durcissage et pour la lisser. Après elle sèche au toucher assez rapidement, mais moi j'attends toujours une nuit avant d'y retoucher. Une fois que c'est bien sec, on peut la fraiser, la poncer, la percer, la visser et bien sûr la peindre.
  2. A partir de là, il faut faire des croquis du sujets qu'on veut réaliser. La position, la taille, les différents éléments, une sorte de stratégie histoire de se demander comment on va s'y prendre. Pour les croquis nous avions (mon épouse et moi) les belles planches de Frank dans Spirou. Chaque semaine nous avions un peu plus de détails.
  3. Le plus difficile, c'est de modeler. Mais le Miliput est vraiment bien pour ça. Il garde bien les formes qu'on lui donne et se modèle assez facilement. Pour le reste, il faut des petits instruments de modelage (dans tous les magasins d'art) et il faut les mouiller en travaillant. Et puis il faut faire travailler ses petits doigts.
  4. Ensuite on ponce pour affiner les formes et les détails, avec une petite fraise pour les maquettes.
  5. Puis vient le temps de la peinture et des détails. La peinture c'est de la peinture à maquette Hénamel, il y a plein de couleurs et de types, moi j'ai pris mat parce que ça sèche plus vite et que je préfère le rendu.
  6. Et c'est là que les doigts de fée de mon épouse son intervenus. Dans un bout de T-shirt noir elle a confectionné le haut noir du Faune et m'en a fait la surprise un soir quand je suis rentré. Et je dois dire que sans ce vrai t-shirt le modelage aurait beaucoup moins de charme.

 

Pour ce qui est du temps passé pour ce modelage, c'est un peu dur à estimer. Je l'ai fait durant mon temps libre, le soir et le week-end. Mais je dirai que trente heures est un minimum. De toute façon il ne faut pas trop compter.

Lu 2855 fois
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire

Les commentaires sont vérifiés avant d'être mis en ligne, donc il faut attendre en général une semaine avant la publication de votre message